cortexMisia

21 juillet 2014

un but, l'horizon

IMG_6326

A la pointe du But, Ile d'Yeu.  

Posté par cortexmisia à 13:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]


20 juillet 2014

"little people"

IMG_6391

Dans la nuit, ver luisant. 

Posté par cortexmisia à 23:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 juillet 2014

confidentiel

IMG_6202

Posté par cortexmisia à 12:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 juillet 2014

cases à mémoire

IMG_6104

Parmi ces petites choses se cachent un film (de Laurent Fiévet) et une planète (de Milène Guermont)

Exposition A bitter sweet legacy, solo show Sandra Aubry et Sébastien Bourg, Galerie de Roussan, jusqu'au 26/07/2014  www.galeriederoussan.com

en lisant le texte de Léa Bismuth qui accompagne l'exposition, me revient cette phrase écrite il y a longtemps : le premier souvenir de vie, est-ce avant ou après l'oubli de cet instant? 

Posté par cortexmisia à 18:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

escalier beaux-arts (dans le bon sens)

IMG_6089

Posté par cortexmisia à 15:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]



03 juillet 2014

sans le 0, fait 16

IMG_6059

Posté par cortexmisia à 22:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 juin 2014

in the rain

IMG_5987

Buren in the rain... pour un samedi gris. 

Posté par cortexmisia à 18:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 juin 2014

faire cuire des livres

IMG_5265

Faire cuire un livre comme démarche artistique. De quoi relève cette pratique? Qu'est-ce que cuire un livre veut dire? Le mettre à sa sauce?  Le rendre impraticable, illisible?  Reste un livre qu"ion ne peut plus lire. Potentiel imaginaire, histoire qui se raconte, une partie de sa propre histoire. Denise Aubertin in expo Le Mur, oeuvres de la collection Antoine de Galbert, à la Maison Rouge, jusqu'au 21 septembre 2014

Posté par cortexmisia à 15:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juin 2014

passionnément flou.

IMG_5110

Desextraits de films de 1981? Cinéma 81, Dan Graham, 1982, à l'exposition 1984-1999, La Décennie, Pompidou Metz, jusqu'au 02/03/2015... dommage que les oeuvres ne soient pas présentées, commentées.  Un parti-pris, - sans doute préférable aux cartels indigestes lus parfois - néanmoins discutable, car l'exposition même si elle se présente comme une carte blanche, s'inscrit dans une époque, un courant d'idées, une façon de revoir la création artistique. "Laisser le visiteur plus libre dans son interprétation", est-ce aider à la découverte de l'art contemporain? Ou est-ce une exposition pour connaisseurs, initiés? Bien sûr, il y a des médiateurs, mais n'influent-ils pas non plus, par leurs explications ou leurs remarques sur l'interprétation qu'un visiteur peut avoir de l'oeuvre?  Le commissaire aurait pu jouer jusqu'au bout du concept de la libre interprétation et se passer même de médiateurs. Et d'audioguides qui n'en sont pas, appelés "audiopens". Mot inventé pour cette exposition? Pour nous aider à penser? Les entretiens diffusés sont aussi écoutables sur le site. Sûrement très intéressants;  Au moins 4 heures d'écoute, plus que le temps d'expo de la Décennie !

Posté par cortexmisia à 16:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 juin 2014

50/50

IMG_5041

Posté par cortexmisia à 23:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]



Fin »