cortexMisia

24 novembre 2014

après les petites planètes...

IMG_9057_1

le pas de Cléo 

Posté par cortexmisia à 22:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]


22 novembre 2014

mots

BoulesGaelleCHOTARD

"Fixer des vertiges", le titre de l'exposition de Gaëlle Chotard est inspiré par un vers d'Arthur Rimbaud : "Ce fut d'abord une étude. J'écrivais des silences, des nuits je notais l'inexprimable. Je fixais des vertiges." in Alchimie du verbe, Une saison en enfer.

Posté par cortexmisia à 14:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 novembre 2014

lui et elle

IMG_9052

en manteau de fourrure, on ne voit qu'elle et lui, force de la nature, à peine froid, le poitrail presque à l'air. Sur le tournage du Camion, Marguerite Duras, Gérard Depardieu, une plage. Il y a toujours des plages, la mer, qu'on entend, qu'on voit, qui se soulève. 

Posté par cortexmisia à 01:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

pourrait être un ragazzi

IMG_9050

Posté par cortexmisia à 00:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 novembre 2014

accolade

"Je t'appelle avant les mots."

"S'envolent les colombes, se posent les colombes."

Posté par cortexmisia à 00:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]



17 novembre 2014

gratitude jour

IMG_9054

Pour commencer une broche agglomérat puzzle de Sébastien Bourg et Sandra Aubry, morceau de l'installation murale présentée à la galerie Alberta Pane dans l'exposition Blanche ou l'oubli, puis le roman catalogue d'expo Aphrodisia de Sinziana Ravini écrit pour le parcours Bizarro dont fait partie la galerie Géraldine Banier et enfin, inespéré et la grâce en acte, une invitation au concert du Cantique des Cantiques avec Rodolphe Burger à l'église St Merri dans le cadre du festival Paris en toutes lettres organisé par la Maison de la poésie. Reconnaissance aux offrants.

Posté par cortexmisia à 23:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Diplôme aux Beaux-Arts

IMG_9036

de Cléo Tabakian, présentant Géométrie relative, installation avec kraft, papier journal, aimant, fil (en majorité rouge), fil de cuivre,  bois, oiseau en fer en cage, planche contact, dessin, gravure, tilthographieet notes sur papier sur mur, Remaniement de la trame (exemple d'infinités de possibles s : subjectivations) avec corde, ficelle, fil de fer (le filet suspendu) et la sculpture au centre abcdefghijklmnopqr tuvwxyz (argile, bois, ficelle) et Bras, une vidéo silencieuse d'un mouvement balancé. Félicitations ! 

Posté par cortexmisia à 17:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 novembre 2014

thère

IMG_8987

Posté par cortexmisia à 23:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 novembre 2014

à peine voir

IMG_8983

En découvrant l'installation d'Angelika Markul, - trois panneaux paysages à plats, pouvant figurer une table d'orientation, une bonne partie à peine éclairée par un projecteur rond au dessus, un soleil minéral, un soleil solitaire, - j'ai repensé au moment du spectacle de R. Castelluci, Go down Moses, du début de l'ouverture de la grotte. Moment de prodige où quelque chose se révèle, - pierre précieuse s'entrouvant doucement - je crois que c'est la première fois que j'assistais à une telle chose sur une scène de théâtre. Que ce soit l'installation d'A. Markul ou la scénographie de R. Castelluci, l'ensemble de la chose à voir est volontairement conservée dans une semi-pénombre. L'éclat lumineux se répand doucement, reste assez faible, ne révèle jamais entièrement, comme si les choses devaient rester éloignées, inaccessibles,  garder un certain sens caché. Il est évoqué une forme d'annulation du spectateur, je dirais peut-être plus une pudeur pour l'oeil. Ou une volonté de rapprocher par l'ineffable.  EXposition Angelika Markull Z ZIEMO DO GWIAZD (de la terre aux étoiles) Maison des arts de Malakoff, jusqu'au 16 nov. 

Posté par cortexmisia à 14:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 novembre 2014

Mieux que Murakami

IMG_8980

3 "Pleines Lunes" !

Posté par cortexmisia à 23:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]



Fin »