cortexMisia

23 avril 2015

encore du blanc

IMG_1315

Choc devant ces sculptures bustes au visage tranché net, spatulé. Un profond vertige, un semblant de mort rendu visible, le passé de l'histoire de l'art déconstruit, une mutation possible, une nouvelle génétique à l'oeuvre en même temps qu'une évocation d'une gueule cassée... Tre brothers, T-Yong Chung, in exposition collective Distances, à la galerie See Studio jusqu'au 16/95/2015, un projet de distance rapprochée entre artistes français et italiens, réussi. 

Posté par cortexmisia à 16:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 avril 2015

folie d'espace

IMG_1197

IMG_1193

Plus je  vois le travail d'Antony Gormley et plus il m'impressionne. Ici, Matrix (2014), un enchevêtrement de tiges de fer qui construit de la profondeur à l'intérieur même de son propre système, vertigineux. L'occasion aussi de découvrir des dessins en transparence de noir et de gris. carbone et caséine. Second body, Antony Gormley, Galerie Thaddaeus Ropac Pantin, jusqu'au 18/07/2015. 

Posté par cortexmisia à 17:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 avril 2015

Inari blanc

IMG_1162

Moulage réalisé au moyen d'un blister, forme pure et synthétique, parfaite. Un des masque de la série  Carnaval in "la houle se déroulant au fracas de la coque (...) je sabrais l'écume" exposition de Sara Favriau, galerie Maubert, jusqu'au 02/05/2015. www.galeriemaubert.com

Posté par cortexmisia à 16:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 avril 2015

"Si le grain ne meurt"

IMG_1142

Toute puissance il prend ! L'épi de blé- dithyrambique, Markus Lüpertz, 1972 détrempe sur toile. Exposition rétrospective MAMVP, jusqu'au 19/07/2015

Posté par cortexmisia à 21:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Salieri

IMG_1109

vu par Markus Lüpertz, plus doux que Mozart... magistrale rétrospective au MAMVP, jusqu'au 19/07/2015

Posté par cortexmisia à 20:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]



détail

IMG_1090

Exécuté au marteau. Il faut imaginer le geste, en force et en retenue, la rythmique, qui vient frapper le bois, quasi une partition, portée  sonore et impact visuel. Substraction, Isabelle Ferreira, 2015, dans l'exposition collective "En Filigrane" curator Dominique Blais, Galerie Nicolas Silin jusqu'au 30/05/2015

Posté par cortexmisia à 18:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

avant la MATRIX de Pantin

IMG_1086

Petite forme d'agrégat métallique, aérienne et magnifiquement nébuleuse, dans l'espace sous-sol de la galerie TR de Paris. Antony Gormley, Second Body, galerie Thaddaeus Ropac Pantin, jusqu'au 18/07/2015 

Posté par cortexmisia à 17:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

cache blanc cache noir

IMG_1079

IMG_1080

Le principe tout simple, mettre un papier noir ou blanc devant l'objectif et filmer, "quand il y a du vent, on voit quelque chose, quand il n'y a pas de vent, on ne voit rien". Et pour le spectateur, l'impression de ne jamais saisir l'image, d'être aux aguets du soulèvement, l'envie d'en voir plus, ça ouvre, ça ferme, ça cache, ça dévoile, plus la parole qui prend le relais. Film à blanc, Ismaïl Bahri, Galerie des Filles du Calvaire, jusqu'au 25/04/2015.

Posté par cortexmisia à 17:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 avril 2015

Un certain néoréalisme

IMG_1074

Terrain vague, ramasser des cailloux, un homme embrasse une femme, l'enfant les voit, prend le temps de les regarder, elle s'enfuit.  extrait Le Cri d'Antonioni,  1957. 

Posté par cortexmisia à 16:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mur de stars

IMG_1071

Antonioni avait l'habitude de faire des albums de stars, photos les représentant à différents moments de leur vie, Bette davis de la jeunette à Baby Jane... les stars sont éternelles. EXposition Antonioni, aux origines du pop (très bon commissariat de Dominique Païni), Cinémathèque française  jusqu'au 19 juillet 2015.   

Posté par cortexmisia à 16:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]